top of page
  • Photo du rédacteurÉdouard Rivard

Beaucoup d’actions à Pebble Beach, Deux coups de pénalité à Rory McIlroy et un dégagement à Clark pour un trou d’animal

En fin de semaine avait lieu le AT&T Pebble Beach Pro-Am, joué dans des conditions climatiques douteuses. Deux évènements en rapport avec les règles ont retenu notre attention.

 



DEUX COUPS DE PÉNALITÉ

 Rory McIlroy


LES FAITS

McIlroy retrouve sa balle dans un buisson dans une position injouable. L’option de laisser tomber la balle à moins de deux longueurs de bâton n’est pas intéressante pour lui car cela ne lui donne pas un angle intéressant pour le prochain coup. Il décide alors d’utiliser l’option du recul sur la ligne. Il recule de quelques verges. Il dépose un tee à terre pour lui donner une idée de la ligne. Il laisse tomber la balle à 1 longueur de bâton de cette ligne imaginaire. Rendu à la table de score, un membre du comité lui signale qu’il a joué du mauvais endroit et qu’il doit rajouter deux coups de pénalité à son score.

 

LA RÈGLE 14.3b(3)

Lorsqu’un joueur décide de laisser tomber une balle selon le recul sur la ligne, il doit s’assurer de laisser tomber la balle sur cette ligne imaginaire. Cette règle est en vigueur depuis le 1 janvier 2023 et le joueur n’était pas au courant du changement de règle. Auparavant, le joueur pouvait laisser tomber une balle à l’intérieur d’une longueur de bâton de cette ligne imaginaire et non directement sur la ligne. La pénalité sera applicable même si la balle fini sa course sur la ligne après avoir été laissée tomber ailleurs que sur cette ligne.

 

Le geste de McIlroy avait été capté par une caméra. Malheureusement, il est fort possible que beaucoup d’autres joueurs ne connaissent pas cette règle, ils ont peut-être déjà commis une infraction à cette règle et ils n’ont pas été pénalisés faute de preuve. Les preuves électroniques peuvent toujours être utilisées pour déterminer si un joueur a procédé incorrectement.

 

 


LesRèglesdugolf-2023-Golf Canada
.pdf
Télécharger PDF • 14.41MB




DÉGAGEMENT POUR UN TROU D’ANIMAL

Wyndham Clark

 

LES FAITS

Wyndham Clark retrouve sa balle près d’un trou creusé par un animal. Le trou ne cause aucun embarras pour la position de la balle ni dans son élan. Il s’en réfère à un arbitre qui lui accorde quand même un dégagement sans pénalité.

 

LA RÈGLE 16.1

La règle 16.1a couvre les situations de dégagement sans pénalité de l’embarras causé par un trou d’animal si la condition nuit physiquement à l’espace choisi par le joueur pour prendre position ou pour effectuer son élan. Cela inclut aussi la situation où la balle touche ou repose sur ou dans le trou d’animal. Clark a donc eu droit au dégagement sans pénalité car ses pieds touchaient le trou.

 

À la Fédération Française de Golf (FFGolf), on a une règle locale annuelle qui dit ceci :


Trou d’animal

L’interférence n’existe pas si un trou fait par un animal interfère uniquement avec le stance du joueur. Le dégagement sera refusé.



 Pour les tournois sanctionnés par la FFGolf, le joueur n’aurait pas droit au dégagement sans pénalité, car Il aurait un embarras seulement pour la position de ses pieds mais sur le PGA Tour, la règle 16.1 est appliquée intégralement. Il en est de même à Golf Québec. Un joueur a alors le droit à un dégagement sans pénalité si l’embarras n’est que pour la prise de position.

598 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Gracieuseté Getty Images

Gracieuseté FSGA

bottom of page